Tanzanie : un réseau haut débit pour soutenir le développement économique

Jusque-là, la Tanzanie était confrontée à un sérieux problème de connectivité internet pour cause de manque d'équipements adéquats pouvant assurer une connexion de qualité aux populations et aux sociétés. Mais depuis quelques jours, la situation semble s'améliorer avec l'implantation à Dar Es Salaam d'un Centre de données internet (IDC).

Financé par la république populaire de Chine, le Centre de données internet (IDC) de Dar Es Salaam devra couvrir toute l'étendue du territoire tanzanien, selon le gouvernement. L'IDC a été construit par la China International Telecommunication Construction Corporation (CITCC). Il a été inauguré cette semaine en présence d'un groupe de journalistes chinois et tanzaniens.
Le secrétaire permanent du ministère tanzanien des Travaux, des Transports et de la Communication, Faustin Kamuzora a expliqué aux médias que l'IDC avait pu être construite grâce à un prêt de la Chine. Kamuzora a également expliqué que le centre fait partie de la dorsale nationale à haut débit TIC (NICTBB) de la Tanzanie. D'une longueur totale d'environ 7.560 km, la NICTBB fournit aussi des services à des pays voisins tels que le Kenya et l'Ouganda. Après sept ans de travaux, deux phases du projet ont été achevées.

Accélérer la migration numérique pour booster l'économie

Les autorités tanzaniennes ont salué la construction et la mise en marche du nouveau centre grâce à la coopération chinoise. L'IDC fournira une connectivité haut-débit à l'ensemble de ce pays d'Afrique de l'Est. Déjà deuxième plus grande économie de la région, la Tanzanie ambitionne ainsi de profiter des avantages du numérique pour booster son économie et accélérer le développement.
Dans cette logique, Kamuzora a indiqué que l'IDC permettrait d'accélérer la migration numérique de la Tanzanie.
"L'utilisation de ce centre de données contribuera grandement à améliorer les performances du secteur des TIC en Tanzanie", a-t-il avancé devant les journalistes avant d'ajouter que "le centre est un espace où les entreprises pouvaient maintenir et exploiter la plupart des infrastructures TIC nécessaires à leurs activités".
En outre, le secrétaire permanent du ministère tanzanien des Travaux, des Transports et de la Communication estime que le centre permettra d'améliorer l'utilisation des applications TIC et de promouvoir l'administration en ligne, l'apprentissage en ligne, la cyber santé et le commerce électronique.

Sources: LaTribune

Partager cet article :

Enregistrer un commentaire

 
Copyright © 2016 Make For Africa